Lisbonne é une des villes ou le prix des maisons ont le moins augmenté

Prix des maisons
Par Vanda BATISTA Il y a 4 Mois
Catégories :
Actualités

Le FMI ne considère pas inquiétant la hausse des prix de l'immobilier à Lisbonne


Lisbonne est l'une des 42 capitales dans le monde qui a enregistré la plus faible augmentation de prix dans l’immobilier entre 2013 et 2017, en termes réels (escomptant l'inflation), selon une étude publiée par le Fonds Monétaire International. Cependant, ce rapport avertit qu'il est nécessaire d'être conscient de la situation, car il peut y avoir un risque d'arrêt brutal et des dommages conséquents sur l'économie.

 

Depuis la fin de la crise financière mondiale, les prix des logements ont variés dans les différentes villes analysées. Par exemple, Shanghai, en Chine, a été la ville avec la plus forte augmentation de 14% en seulement quatre ans, suivie par Auckland, Sydney et Budapest, où les prix ont augmenté de 10%. Les villes du ranking où les prix ont le moins baissé sont Moscou (Russie) et Rome (Italie), avec des baisses réelles d'environ 5%.

 

Le FMI dit qu’effectivement les prix des logements à Lisbonne ont augmenté au cours des quatre dernières années. Cependant, il convient de noter que cette croissance a été une des plus modérées, plus encore qu'à Madrid, où les prix des logements ont  augmenté légèrement plus de 1%.

 

Lisbonne a subi une forte dévaluation des prix de l'immobilier pendant la crise financière, l'accès au crédit a subis une chute, ainsi que la croissance du chômage. Dans les 42 capitales analysées par le rapport du FMI, la variation des prix des logements à Lisbonne n'est que la 29ème plus grande.

 

"La hausse des prix des maisons fait partie de la reprise économique dans de nombreux pays depuis la crise financière mondiale", peut-on lire dans le rapport du FMI. "Cette poussée généralisée de la croissance économique pourrait soutenir la demande supplémentaire de logements dans de nombreux pays, ce qui entraînerait des pressions supplémentaires dans la hausse des prix".

 

"Il est nécessaire de surveiller de près ces croissances de prix de l'immobilier. Malgré que cette croissance récente ne soit pas due à l’impulsion du marché du crédit, les autorités comme la Banque du Portugal devraient rester vigilantes et prêtes à prendre des mesures supplémentaires, si nécessaire pour éviter l'accumulation de déséquilibres et ainsi renforcer la résilience du système bancaire. "

 

 

Source: Idealista

Photo Credit: Notícias ao Minuto