Acheter un appartement à Lisbonne côute 12,3% de plus en 2017

Acheter à Lisbonne
By Elisabete RIBEIRO . 2 years
Categories :
Immobilier Lisbonne

De plus de plus de personnes souhaitent acheter un appartement dans la capitale portugaise

 

Le Portugal apparaît chaque fois plus comme une destination hors pair pour les touristes et les investisseurs étrangers. En conséquence, les prix du marché immobilier ne sont plus les mêmes. Acheter un appartement réhabilité dans la capitale portugaise est aujourd’hui 12,3% plus cher qu’il y a un an. Les quartiers de Baixa-Chiado et de Avenida da Liberdade sont ceux qui enregistrent toujours les prix les plus élevés, la valeur moyenne de l’offre dépassant les 6000 euros le m2, soit 8,7% de plus qu’en 2016.

 

La zone de Lisbonne qui a affiché la plus forte hausse a été Estrela-Campo de Ourique, où les prix ont augmenté de 12,3% en tout juste un an, pour atteindre 4958 euros le m2. Dans le quartier de Avenidas Novas, le prix moyen des appartements réhabilités a augmenté de près de 6,6% en 2017, soit 5514 euros le m2, alors que la zone de Arroios-São Vicente-Penha de França a enregistré une hausse de 4,7%, atteignant 4721 euros le m2.

 

Voilà les résultats de l’étude « Réhabilitation à Usage Résidentiel à Lisbonne/2017 », de Prime Yield, présentés à Londres par Nelson Rego, CEO de l’entreprise. La destination principale de l’investissement en réhabilitation urbaine à Lisbonne est la zone historique, qui concentre cette année 70% de l’offre commercialisée dans la ville. Les typologies T1 et T2 sont les plus courantes dans les projets de réhabilitation urbaine à usage résidentiel.

 

« Bien que l’on observe des valorisations de l’ordre de 5 à 12% en moyenne, il existe des produits dans les diverses zones qui affichent des hausses de prix de l’offre beaucoup plus significatives entre 15 et 25%. C’est le cas des appartements T0 dans les zones historiques, avec une augmentation annuelle de 20%, des T2 dans la zone de Estrela-Campo de Ourique (25%) et des T2 dans la zone Avenidas Novas (15%) », a expliqué Nelson Rego dans son communiqué.

 

Selon l’échantillon observé dans cette étude – 1465 appartements intégrés dans des projets de réhabilitation en phase de commercialisation dans les quatre zones de la ville -, la majorité de ces projets est destinée aux segments moyen-haut de gamme et haut de gamme. D’autre part, la plupart de ces projets se trouvent déjà en phase de construction et près de 65% du stock disponible est déjà commercialisé.

 

 

Source : Idealista