Hausse inédite depuis 2011 pour l'emploi dans le bâtiment

Emploi dans le bâtiment
By Elisabete RIBEIRO . 3 years
Categories :
Actualités

Il s’agit du meilleur premier trimestre de ces dernières années pour l’emploi dans le bâtiment

 

L’employabilité dans le secteur du bâtiment au Portugal ne cesse de croître. Ainsi, ce secteur a enregistré la plus forte hausse depuis 2011, le nombre de travailleurs du bâtiment ayant augmenté de 5,6%, soit un total de trois cent trois mille virgule sept, durant le premier trimestre 2017. Il s’agit du meilleur premier trimestre de ces dernières années, en ce qui concerne l’emploi, selon la fédération portugaise du BTP « Federação Portuguesa da Indústria da Construção e Obras Públicas” (FEPICOP).

 

L’augmentation des travailleurs du bâtiment durant cette période, plus de 16 000, représente 11% de la hausse de l’emploi total de l’économie, compte tenu que ce secteur a également évolué de façon positive jusqu’en mars, avec une augmentation de 3,2 points de pourcentage. On a aussi vérifié une légère diminution du chômage, moins de 18,2% comparé à la même période de l’année dernière, et du taux de chômage qui a atteint son plus bas niveau depuis début 2011, avec 10,1%.

 

Selon FEPICOP, la dynamique du marché immobilier apparaît comme le principal responsable de la reprise d’activité dans le secteur du bâtiment, en tenant compte que le marché des travaux publics est, lui aussi, en partie responsable de ce résultat. Jusqu’à fin avril, on a enregistré une hausse significative par rapport aux montants des appels d’offres de travaux publics qui ont été lancés, qui correspondent à plus de 69% en comparaison avec l’année dernière.

 

Les montants des marchés déjà conclus ont, eux aussi, augmenté de plus de 77% par rapport aux quatre premiers mois de l’année dernière, où on a atteint des montants minimes de l’investissement public. Cependant, ces signes de reprise indiquent clairement que l’investissement public pourrait bien suivre la tendance positive de l’investissement privé, dès 2017, considère FEPICOP.