Immobilier à Lisbonne est réhabilité par les européens

Immobilier Lisbonne européens
By Joana CIDADES . 4 years
Categories :
Immobilier Lisbonne

Les étrangers changent l’immobilier à Lisbonne

 

Le palais du XVIIIe siècle, Palácio Chiado, est ouvert au centre-ville au printemps de 2016, après un procès de renouvellement  de deux ans. Cet espace emblématique de la renaissance de l’immobilier à Lisbonne offre désormais sept restaurants, un bar et des salles de diner privées, est plein de gens portugaises aussi bien qu’étrangères avec du pouvoir d’achat. De la même façon, après décennies de déclin, le centre-ville se rend comme une zone effervescente et d’haute qualité, avec des nouveaux cafés et boutiques luxueux internationales – par exemple Cartier, Prada et Bulgari.

 

Ce rajeunissement a affecté aussi le marché immobilier à Lisbonne. Des habitations anciennes, abandonnées par des maisons plus modernes et aux mieux zones comme Cascais et Estoril, sont aujourd’hui les plus recherchées dans la capitale.

 

La récupération au secteur immobilier à Lisbonne est résultat d’une augmentation importante au tourisme. Après une année positive en 2014, les hôtels à Lisbonne enregistrent encore des bons chiffres annuels – 15,5% en février de l’année courante. Ensuite, les immeubles à développer ont inclut des nouveaux cafés, bars et habitations aux quartiers de Baixa, Alfama, Lapa et Santos, parmi d’autres zones.

 

Selon les intermédiaires immobilières,  la grande partie des acheteurs viennent de l’Europe Occidentale. En particulier, les français, suisses et suèdes sont ceux qui achètent plus de propriétés au Portugal grâce au programme fiscal Résident Non Habituel. Cette politique offre aux investisseurs, qui se déplacent au Portugal par la première fois, des impôts réduits ou l’exemption d’impôts par 10 ans, selon le type de rendement.

 

A ce moment, les ventes de l’immobilier à Lisbonne augmentent au centre-ville. Les zones périphériques, en particulier celles liées au marché domestique, sont encore moins recherchées.  Le niveau de chômage est encore haut, près 12%, et les prix des habitations à quelques zones sont 10% au-dessous de la valeur avant la crise économique.

 

La nouvelle vie au centre de Lisbonne rend les habitants contents, donc grâce à ce développement l’offre d’emploi aux secteurs des services gagne une nouvelle dynamique.  

 

 
Source: Financial Times
Joana CIDADES Content Manager
Joana CIDADES Content Manager